Le Pygargue de Sorques s'était échappé de captivité

C'est Louis Albesa qui nous l'apprend : ce jeune pygargue à queue blanche est un mâle, né de parents de souche européenne détenus en captivité, à quelques kilomètres de Sorques, sur la propriété d'un éleveur qu'il a rencontré et qui détient les capacités pour détenir, élever, et éduquer toutes sortes d’animaux sauvages en vue d’en faire des acteurs pour le cinéma et la publicité. Ce jeune mâle pygargue est porteur d’une puce électronique contenant les informations sur son origine. Il est né il y a 3 ans (en 2015) et était destiné à son tour à la reproduction : il n’a jamais été éduqué pour devenir acteur de cinéma, et son imprégnation est donc très limitée.

Il s’est échappé au mois d’avril suite à la chute accidentelle d’un peuplier sur sa volière, qui a créé une ouverture par où il a pu s’envoler. Dans les premiers temps, inquiet pour son oiseau, l'éleveur l’a surveillé, et puis voyant qu’il semblait bien se débrouiller tout seul pour se nourrir (il l’a vu chasser et se nourrir de lapins de garenne) il a hésité à tenter de le récupérer et à déclarer sa perte. Du coup il pense bien faire don de son oiseau à la nature pour que tout le monde en profite. Ce jeune mâle sera bientôt reproducteur, et son ascendance de souche européenne le rend parfaitement compatible à se croiser avec « nos » pygargues à queue blanche, alors pourquoi cet accident ne pourrait-il pas aider à renforcer la population nicheuse de cette espèce en France ?  

Ce Pygrague a été vu jusqu'au 21 septembre à Sorques, puis a été photographié dans les champs près de Pithiviers (45) le lendemain. Espérons que nous pourrons suivre ses déplacements à l'avenir !