Une 61ème espèce francilienne de Libellule

Sympetrum depressiusculum - le Sympetrum déprimé - entre dans la liste de l'odonatofaune francilienne. Qui plus est, c'est une espèce concernée par le Plan National d'Action en faveur des Odonates (PNAO), considérée comme "en danger" en France !

 

Sylvie Ruffin a en effet pu réaliser une première observation le 16/09/2018 à Stains (93) et elle a confirmé le 19/09/2018 par une nouvelle série de photographies. Les critères visibles concernent :

  • la nervation alaire (plus de 7 cellules entre Nrs et la bordure postérieure de l'aile)
  • l'arrondi tronqué de l'apex des ailes postérieures
  • la présence de tâches noires arrondies à triangulaires sur l'abdomen des segments 4 à 7
  • le front jaune clair
  • les appendices anaux clairs

L'observation a eu lieu dans le parc de la Courneuve (93), sur la végétation rivulaire d'une pièce d'eau riche en hélophytes. Cett espèce aime à se reproduire dans les bras morts à fort battement de nappe ou les étangs peu profonds qui se réchauffent vite et s'assèchent en été. Ses bastions étant localisés dans le sud-est et l'est de la France, cet individu est considéré comme un erratique. Il est possible que la chaleur estivale de cette année ait favorisé l'arrivée d'individus hors de leurs zones de reproduction, comme en témoignent d'ailleurs des observations tout aussi exceptionnelles vers Bordeaux (33) et vers Vezelay (89) au moins.

Ci-dessous, la carte de répartition issue du PNAO sur cette page qui contient également de nombreuses informations écologiques sur l'espèce.