Découverte de deux nouvelles stations à Osmylus fulvicephalus (Scopoli, 1763) dans les Yvelines et le Val-d’Oise.

Osmylus fulvicephalus est un insecte Névroptère, unique représentant de la famille des Osmylidae en Europe de l’Ouest. C’est l’une des rares espèces de Névroptères facilement identifiable sur le terrain : grande taille (envergure : 40 – 48 mm), ailes maculées de taches noires et tête rouge-orange.

En Ile-de-France, cette espèce semblait encore assez fréquente au début du XXème siècle et était capturée jusqu’aux portes de Paris. Par la suite, en raison de son écologie larvaire, elle semble avoir subi une forte régression suite à l’aménagement et à la pollution de nombreux cours d’eaux. Osmylus fulvicephalus a ainsi été considéré comme éteint de notre région, jusqu’à ce qu’il soit redécouvert au début des années 90 dans deux stations, une en Essonne, l’autre en Seine-et-Marne. Par la suite, il a été observé dans deux ruisseaux du bassin de l’Oise (Val-d’Oise). Plus récemment, 3 nouvelles stations ont été découvertes : 1 dans le Val-d’Oise (2011) et deux en Seine-et-Marne (2013).

Le 7 mai 2015, Pierre Tillier a observé un individu fraîchement émergé le long de la Thève, dans l’extrême nord du Val-d’Oise (commune d’Asnière-sur-Oise), ce qui constitue une nouvelle station pour cette espèce.  Comme pour les autres stations franciliennes, il s’agit d’un ruisseau relativement protégé de toute action anthropique.

Quelques jours plus tard, le 10 mai, une autre station est découverte par Maxime Zucca dans le marais de Maincourt, sur la commune de Dampierre-en-Yvelines, et un individu est de nouveau observé au même endroit le 30 mai, à une centaine de mètres du précédent. Il s’agit d’une aulnaie marécageuse âgée, le long de l’Yvette, marais préservé par un ENS et géré par le Parc Naturel Régional de la Vallée de Chevreuse. Là encore l’action anthropique est très faible.

En Ile-de-France, Osmylus fulvicephalus est ainsi connu de moins de 10 stations récentes. Toute nouvelle observation est donc à signaler sur Cettia. Ce névroptère étant inscrit sur la liste des Insectes protégés en Île-de-France (Arrêté du 22 juillet 1993), toute capture est à proscrire, mais l’identification ne posant aucun problème, celle-ci ne se justifie pas et on se contentera d’observer ou de photographier les spécimens rencontrés.

 

Pour en savoir plus :

Flamant N., 2012. – Situation de l’Osmyle à tête jaune, Osmylus fulvicephalus (Scopoli, 1763), en Bassée seine-et-marnaise en 2013 (Île-de-France, Seine-et-Marne, vallée de la Seine).  Bull. Ass. Natur. Vallée Loing, 88 (1) : 2-4.

Tillier P., 2011. – Nouvelle contribution à la connaissance d’Osmylus fulvicephalus (Scopoli, 1763) en Ile-de-France (Neuroptera Osmylidae). L’Entomologiste, 67 (4) : 239-240.

Commentaires

Jeudi 4 juin : une nouvelle station d'Osmylus fulvicephalus à l'Isle-Adam (Val-d'Oise) - un individu fraîchement émergé observé sur les berges un étang forestier.

mercredi 17 juin : une nouvelle station en nord Seine et Marne sur un petit ru fermé

samedi 13 juin : deux stations découvertes lors des Inventaires Eclairs dans le massif de Rambouillet.

Courant juillet 2015, trois mailles 2x2 occupée sur le Clignon, ruisseau frontalier avec l'Aisne et une station à Saints sur l'Aubetin