Une Bécassine double en Seine-et-Marne

Le 24 mai 2015, en bordure des gravières de Luzancy, Julien Bottinelli lève une bécassine qui attire tout de suite son attention. La corpulence et la silhouette de l’oiseau (faisant davantage penser à une Bécasse des bois) ainsi que le type de vol (direct, sur une courte distance et avec des battements d’ailes assez puissants) ne laissent que peu de doutes sur l’identité de l’oiseau. Il s’agit d’une Bécassine double ! Identification qui sera confirmée par l’observation en détail du plumage de l’oiseau en vol (liserés blancs aux couvertures, rectrices externes blanches, axillaires fortement barrées…).

 Cette bécassine sera revue par d’autres observateurs jusqu’au 26 mai, uniquement en vol. L’oiseau se tenant toujours à couvert dans la végétation, à quelques mètres des berges et décollant lorsque l’on arrive à 5-10 m de lui. Stanislas Wroza a tout de même pu effectuer deux clichés de l'oiseau en vol :

Il s’agit de la deuxième mention de l’espèce en Seine-et-Marne (et en Ile-de-France), un autre oiseau ayant séjourné début mai 2007 au Grand-Voyeux à Congis-sur-Thérouanne (obs. T. Roy). Seulement 4 mentions ont été réalisées en Île-de-France au cours du 20è siècle (Oiseaux d'Île-de-France, 2013).

Même si un peu tardive, cette observation s’inscrit dans le pattern classique des observations françaises, principalement réalisées en mai. De plus, le printemps 2015 a été marqué par un afflux remarquable de l’espèce en France (18 individus ce printemps contre 4 en 2014, info www.ornitho.fr) mais aussi en Espagne (21 oiseaux ce printemps contre 3 en 2014, info www.rarebirdpspain.net).

La discrétion de l’espèce et son passage tardif (bien après celui des Bécassines des marais) ne favorisent pas non plus sa détection.

Commentaires

Une petite précision à apporter dans le paragraphe après la photo pour lever la contradiction: c'est le 2eme mention contemporaine en IDF.

cordialement